Que faire lorsqu’un test d’ovulation est positif ?

Test ovulation toujours positif si grossesse : que faut-il savoir ?

Afin d’augmenter ses chances de tomber enceinte, il est nécessaire pour toute femme de connaître sa date d’ovulation. C’est en effet ce qui lui permettra de définir sa période de fertilité maximale. Parmi les différentes solutions permettant d’y arriver, il y a les tests d’ovulation qui sont d’ailleurs considérés comme étant les plus fiables.

Pourquoi faire un test d’ovulation ?

Lorsque vous avez un résultat positif au test d’ovulation, vous connaissez à présent la date de vos prochaines règles. Et pour cause, l’ovulation survient entre 12 et 16 jours avant le début de celles-ci. Cependant, il n’est pas conseillé de se servir du test pour identifier le moment de l’ovulation dans le but d’éviter une grossesse.

Le test se charge d’identifier la poussée de LH jusqu’à 24 à 48 heures avant l’ovulation. Néanmoins, la capacité de survie des spermatozoïdes est comprise entre 3 et 5 jours. En conséquence, lorsque vous avez un rapport sexuel avant la découverte d’une poussée de LH, il est probable que l’ovule puisse toujours être fécondé.

Que faire lorsque le test d’ovulation est positif ?

Lorsque le test d’ovulation est positif, cela désigne une poussée de LH. De manière plus précise, l’ovulation peut survenir dans les 24 à 36 heures. Et donc, le résultat positif ne signifie pas que vous êtes enceinte, mais plutôt que vous avez actuellement les meilleures chances de devenir maman. Dans le cas où vous n’êtes pas certaine du résultat, référez-vous à la notice livrée avec le test ou demandez des conseils à votre médecin.

Les rapports sexuels doivent alors avoir lieu le jour où vous avez eu un résultat positif, mais aussi durant les trois jours qui suivent. 

Test d’ovulation négatif

Si le test d’ovulation est négatif, cela signifie qu’il n’y a pas eu d’ovulation. Les raisons pouvant expliquer ce résultat sont les suivants :

  • Vous avez utilisé la première urine matinale ;
  • La concentration de LH est trop faible et ne peut être identifiée ;
  • Le test a été réalisé trop tôt ou trop tard dans votre cycle menstruel.

Pour obtenir des résultats plus précis, les professionnels de la santé recommandent de faire le test deux fois par jour, à un intervalle d’environ 10 heures.

Les cas de test d’ovulation inexact

Le test d’ovulation permet de détecter la présence de l’hormone lutéinisante (LH) dans l’urine. Dans les 12 à 36 heures suivant l’augmentation, le follicule se rompt et l’ovulation a lieu. Toutefois, il arrive que ce processus physiologique régulé ne fonctionne pas. Cela peut avoir plusieurs justifications.

En cas d’ovaires polykystiques, une augmentation de LH peut être constatée alors qu’en réalité l’ovulation n’a pas lieu. Il arrive également que le taux de LH soit assez suffisant pour être détecté, mais que l’ovule soit toujours dans l’ovaire.

Enfin, un dysfonctionnement de la production de LH peut survenir en cas d’anomalie de l’hypothalamus. Dans ce cas, il n’y a pas d’ovulation même si le taux de LH est élevé.

Il existe différents types de tests d’ovulation et chacun fournit un niveau de précision spécifique. Afin d’obtenir des résultats fiables, pensez à vous servir d’autres méthodes en parallèle : l’analyse des changements de la glaire cervicale, l’évaluation de la température basale… 

Articles similaires

4/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.