Et leurs tout petits pyjamas de naissance

Des heures à trier, à plier les petits vêtements. Des dizaines d’allers-retours à la cave et la satisfaction étrange que, là au moins, tout est en ordre. Les souvenirs bien rangés, ça laisse de la place pour le bazar quotidien !

12. 12 boites rectangulaires en tissu, soigneusement étiquetées, dont les fermetures éclair et leur bruit singulier me rappellent chaque fois leurs petits pieds de nourrissons, nos nuits sans sommeil et l’odeur du lait. J’ouvre les boites, je respire la lessive de bébé et en un instant, me voilà propulsée dans leurs tout premiers mois.

Certains petits vêtements ont été portés par les trois, et portent à leur tour les stigmates de leur taille ! Le 6 mois est tâché de compote, le 12 mois est râpé aux genoux ! D’autres sont presque neufs. Pas la bonne saison, pas la bonne couleur, pas la bonne forme (ou trop grosse tête, question de point de vue !).

Mais ils sont rangés par taille et par catégorie. Je crois que je n’ai jamais rien fait de plus méthodique. Jamais. Nous sommes en capacité d’accueillir des triplés à tout moment, et de les habiller sans rien avoir à racheter jusqu’à leur troisième anniversaire.

Troisfoispapa me traite d’hystérique depuis bientôt 8 ans, particulièrement quand il est mis à contribution pour monter et descendre les caisses. Il met une énergie qui lui ressemble bien à m’expliquer que tous ces vêtements ne servent à rien d’autre qu’à entasser dans la cave une multitude de choses inutiles, et préconise régulièrement de s’en débarrasser.

L’année dernière, j’ai cédé sur la poussette (oui parce que nous avons également le matériel de puériculture idéal pour ouvrir une micro crèche !), mais les petits habits, j’ai tenu bon.

Jusqu’à présent.

Le déménagement à venir m’oblige à repenser les choses de manière pragmatique ! Et si je ne trouvais pas trop saugrenu de stocker dans notre immense cave 12 caisses de vêtements d’enfants – au cas où, l’idée de déménager ces mêmes 12 caisses de Banlieue sur-Seine à Aix-en Provence – au cas où, me parait pour le coup un peu plus discutable.

Alors ce derniers temps, j’ai improvisé des « soirées cave » en solo. Assise en tailleur au milieu du sous-sol, je me suis fait des shoots de Le Chat bébé en ouvrant mes caisses. J’ai mis de côté ce qui était taché ou trop abîmé et décidé de vendre tout le reste. Enfin. presque tout le reste. Ca m’a demandé un gros effort, de me faire à l’idée de me séparer de tout ça. C’est comme si on m’arrachait un peu de mes souvenirs. Alors j’ai gardé les choses qu’ils ont vraiment beaucoup portées et qui me rappellent eux  … et leurs tout petits pyjamas de naissance. Ces trois petites tenues qu’on a été si heureux de choisir tous les deux, en amoureux  !

Et puis bon. Si jamais. On rachètera quelques petits habits mignons. Troisfoispapa me l’a promis-juré !

PS : Petit à petit, je mets les vêtements à vendre sur Instagram – Le vide dressing des Loups. A bon entendeur  !

 

 

5 commentaires
  1. Bao dit :

    J’ai eu du mal à tout donner, mais je l’ai fait. Cependant, je garde précieusement toutes les jolies choses tricotées et leurs premier pyjama, parce que celui la a une valeur toute particulière pour moi 🙂
    Je l’avais acheté en jaune, chez petit bateau, alors enceinte de ma première fille. J’avais besoin de me rendre compte de la taille d’un bébé à la naissance et de commencer à m’imaginer maman… Le pyjama n’a pas suffit à faire de moi une maman, mais je garde un souvenir émouvant de mes filles quand elles le portaient

  2. Aurelie dit :

    Je garde jalousement les boîtes des 3 gremlins !!! Et je pense que que je pourrais me résigner à me séparer certaines boîtes (à partir de 4/5 ans mais avant ! Surtout le(s) tout(s) premiers pyjamas !! Ils ont eu chacun le leur !
    Bravo à toi pour ce tri !

  3. Kristell dit :

    C’est tellement bien écrit. J’ai un mari bien trop pragmatique pour garder quoique ce soit. J’ai réussi à sauver la robe que j’ai tricoter pour la naissance de notre fille. Sinon il ne reste rien des vêtements de bébé. par contre, j’ai des beaux scrapbook depuis leur naissance (j’ai 18 mois de retard).

  4. Veronique dit :

    BRAVO

    Bravo pour tout
    Bravo pour le rangement initial
    Bravo pour les bonnes résolutions
    Bravo pour le courage de se défaire de …presque tout
    Et bravo pour ce mot, plein de tendresse, plein d’allant , plein d’humour et de joie de vivre, et d ‘un style vivifiant, tonique , tellement fluide et agréable
    Je vote et revote pour
    Où est le bouton pour voter ??
    Et si, en 1 er bouquin , tu faisais une compil de tous ces post ???
    Bises à tous

  5. Bravo pour ce travail de … deuil?
    Moi j’y arrive pas encore!

  6. […] maintenant que j’ai vendu les petits vêtements de bébé, déposé à ma maman les robes que je ne mets plus pour sa brocante annuelle, et prévu de […]

Commentez !

© 2017 Trois fois maman -- Mentions légales